Baromètre GPL carburant de juin 2019, par le CFBP

baromètre GPL juin 2019 cfbp

Face aux nombreuses mesures contre la pollution automobile, au durcissement des règles de malus et de restrictions de circulation dans les grandes villes cumulés à la forte hausse des carburants, le GPL est une réponse environnementale et économique accessible au plus grand nombre.

Un carburant plus propre

Les véhicules GPL sont classés Crit’Air 1, soit la classification la plus vertueuse située juste derrière les véhicules « zéro émission », et ce quelle que soit leur date de première immatriculation. Avec cette vignette Crit‘Air 1, les véhicules GPL peuvent bénéficier de conditions de circulation et de stationnement privilégiées. Ils peuvent rouler même en cas de restrictions de circulation.

Sur le plan environnemental et de santé publique, un véhicule GPL émet jusqu’à 20% de moins de CO2 qu’un véhicule essence (jusqu’à moins 80% lorsque le GPL est d’origine renouvelable, le « BioGPL ») et pratiquement pas de particules nide Nox. Le développement du BioGPL permettra d’améliorer ces atouts environnementaux.

Une prime à la conversion : jusqu’à 4 000 € pour le GPL

Depuis le 1er janvier 2019, le gouvernement a mis en place une série de mesures afin de renforcer l’attractivité de la prime à la conversion, notamment auprès des ménages aux revenus les plus modestes. Cette nouvelle version de la prime à la conversion est une aide financière pour encourager les Français à remplacer un vieux véhicule polluant par un modèle plus récent et plus propre. Tous les véhicules GPL qui émettent au maximum 122gCO2/km, quelle que soit l’année d’immatriculation du véhicule puisque tous classés Crit’air 1, sont donc éligibles à la prime.

Ainsi, pour l’achat d’un véhicule GPL neuf ou d’occasion, la prime est de 1 000 € pour un foyer imposable et jusqu’à 4 000 € pour un foyer non imposable.

En neuf, des véhicules GPL sont disponibles à partir de 10 000 € et sur le marché de l’occasion à partir de 3 500 €.

Une solution reconnue et maîtrisée

En France, près de 200 000 véhicules roulent au GPL. C’est le carburant alternatif le plus utilisé dans le monde avec plus de 27 millions de véhicules,dont près de 8 millions dans l’Union européenne.

Le GPL est une solution environnementale et économique face aux enjeux actuels de la mobilité.

Source : cfbp.

Répondre