Le GPL carburant dans la course au Rallye Monte-Carlo des Énergies Nouvelles

Paris, le 12 mars 2013 –Pour la 14e édition du Rallye Monte-Carlo des Énergies Nouvelles, du 20 au 24 mars 2013, six équipages défendront les couleurs du GPL carburant depuis les trois villes de départ – Lugano, Clermont Ferrand et Annecy le Vieux – jusqu’à Monaco. VITOGAZ FRANCE résume…

Rallye Monte-Carlo : Six véhicules pour défendre les atouts du GPL

Cette année encore, professionnels de la filière et particuliers originaires de toute la France, de Slovénie et de Pologne ont choisi le GPL pour relever le défi de cette nouvelle édition et effectuer un nombre supérieur d’épreuves de régularité par rapport aux années précédentes.
Fort de ses avantages économiques et écologiques, le GPL sera à l’honneur à travers une variété de véhicules témoignant de la maturité technologique associée à ce carburant, que ce soit en première ou en seconde monte : Toyota Auris Hybrid, Clio Renault Sport 200CV, Opel Corsa, Nissan Primera, Peugeot 5008, Alfa Romeo Mito. C’est cette souplesse technologique qui permet au GPL de s’associer à quasiment n’importe quel véhicule essence, quelle que soit sa puissance et sa catégorie, mais également à d’autres énergies alternatives.
Plus qu’un événement sportif, le Rallye Monte-Carlo des énergies nouvelles démontre la variété et l’évolution technologique constante des alternatives disponibles pour concilier mobilité et développement durable et atteindre un réel mix énergétique dans le paysage automobile français.
Dans ce cadre, le GPL carburant dispose de nombreux atouts en faveur de l’environnement et de la santé publique puisqu’il permet notamment de réduire les émissions de CO2 et de NOx par rapport à l’essence et au gazole et qu’il n’émet pas de particules lors de sa combustion.

Selon une étude européenne1 menée par un organisme de recherche collaborant avec la Commission Européenne, les bénéfices économiques et environnementaux d’une augmentation nette de la part de marché du carburant GPL en Europe (de 2 à 10 %) en 2020 seraient notamment une réduction de 350 millions de tonnes des émissions de CO2 et une amélioration d’au moins 7 milliards d’euros de la balance commerciale de l’Europe. Parmi les autres bénéfices figurent un mix énergétique plus équilibré avec une tension moindre sur le prix du diesel, et une industrie automobile plus « verte » et plus compétitive.
Un programme repensé

  • Le départ aura lieu mercredi 20 mars 2013 à Lugano, Clermont Ferrand et Annecy le Vieux.
  • Au cours de l’Etape de Concentration du jeudi 21 mars, les concurrents convergeront directement vers la Principauté de Monaco pour venir s’installer dans le parc fermé de fin d’étape Quai Albert 1er, près du village de la manifestation.
  • Dès le lendemain (vendredi 22 mars), départ de l’Etape Monaco – Aix en Provence, avec 4 épreuves de régularité au programme.
  • Samedi 23 mars, deuxième étape : Aix en Provence – Monaco, avec 2 épreuves de régularité pour les concurrents avant qu’ils ne rejoignent Monaco. Le soir, départ de l’Etape Finale en nocturne Monaco-Monaco entrecoupée de deux épreuves avant un retour sur Monaco.
  • Dimanche 24 mars à 10h, épreuve de maniabilité chronométrée sur la darse nord du Port Hercule, suivie à 12h30 de la Remise des Prix.

Source « CFBP »

Mots-clés:

Répondre