Nouvelle norme sur les émissions de CO2 des aéronefs

aeronefs vitogaz

Les négociations auront duré 6 ans pour permettre à l’OACI (Organisation de l’Aviation Civile Internationale), qui regroupe 36 pays, de trouver un accord sur une nouvelle norme mondiale visant à réduire les émissions de CO2 des aéronefs. Explications par VITOGAZ FRANCE…

Nouvelle mesure environnementale pour l’aéronef

Le 8 février 2016, un accord mondial pour limiter les émissions de CO2 des aéronefs a été validé au sein de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) de l’ONU. La nouvelle norme s’applique à tous les types d’appareils (gros porteurs, avions régionaux, business jets), quelle que soit leur ancienneté. Cela concerne aussi les nouveaux modèles d’aéronefs, dès 2020, ainsi que les existants et ceux en cours de livraison à compter de 2023.

L’objectif est de réduire de 33% les émissions de CO2 pour les avions existants et de 36% pour les futurs modèles.

Il est également possible qu’une date butoir de 2028 pour la fin de production d’aéronefs non conforme soit validée.

Par la suite, 170 experts internationaux membres du Comité de la protection de l’environnement en aviation ont recommandé cette mesure.

Selon Olumuyiwa Benard Aliu, président du Conseil de l’OACI, le secteur du transport provoque moins de 2% des émissions mondiales annuelles de CO2. Cependant, face à l’augmentation du nombre de passagers (il est prévu que le nombre de vols devrait doubler d’ici 2030), cette mesure anticipe les usages vers une action environnementale et durable.

La ministre de l’Écologie Ségolène Royal, félicite cette nouvelle norme qui s’inscrit dans la liste des actions pour réduire les émissions de CO2 initiée par la COP21.

Après 6 ans de négociations, cette nouvelle norme doit encore être validée par le Conseil de l’OACI. Elle sera ensuite validée par son Assemblée en septembre 2016 pour être appliquée.

VITOGAZ FRANCE est un fournisseur de gaz propane, une énergie d’avenir, soucieuse de l’environnement et de votre portefeuille.

Contactez-nous pour obtenir un bilan énergétique de votre situation avec votre fournisseur actuel.

Source : Actu-environnement.com

Répondre