Les nouvelles de RUBIS ENERGIE en janvier

L’année 2018 commence bien pour RUBIS. Pour Berenberg, petite banque privée allemande qui est d’ailleurs l’une des plus vieilles banques du monde, la société « constitue toujours un véhicule boursier attractif avec la combinaison d’un bon positionnement sur des marchés protégés». Les différentes acquisitions de Rubis y contribuent grandement.

Notamment, le rachat  en ce début d’année de FCG qui est une société iranienne de production, de stockage et d’exportation de bitume. Ce rachat vise à sécuriser l’approvisionnement de RUBIS en bitume dans le but d’accélérer son développement en Inde et en Afrique de l’Est.

Rappel : Rubis avait déjà acquis les sociétés du groupe Galana à Madagascar en juillet 2017 et, en 2015, Eres spécialisée dans le transport de produits bitumeux en Afrique de l’Ouest.

Toujours dans ce désir de développement, le groupe français est prêt à investir dans un terminal de stockage multi-produits dans la zone de Damerjog (village de Djibouti situé dans la Région d’Arta à 30 km au sud-est de la capitale Djibouti). Monsieur François Terrassin, directeur général de RUBIS Terminal, et Monsieur Dabar Adaweh Ladieh, directeur général de la Société Internationale des Hydrocarbures de Djibouti ont d’ailleurs signé un partenariat dans ce but.

Pour terminer la commission européenne a donné son feu vert pour l’acquisition de Zeller par RUBIS Terminal et Phillips 66. Zeller est une société d’import et de négoce en produits pétroliers depuis plus de 40 ans. Leurs produits vont du Fioul Domestique aux carburants en passant par le Fioul Lourd et le Bitume.

Encore une belle année en perspective pour le Groupe Rubis.

Répondre