Baromètre GPL carburant de avril 2019, par le CFBP

Les véhicules GPL, neufs ou d’occasion

– bénéficient tous de la vignette Crit’air 1

Sur le plan environnemental et de la santé publique, un véhicule GPL émet jusqu’à 20% de moins de CO2 qu’un véhicule essence (jusqu’à moins 80% lorsque le GPL est d’origine renouvelable ”BioGPL”) et pratiquement pas de particules ou de Nox.

Les véhicules GPL, quelle que soit leur date de première immatriculation, sont classés en Crit’air 1, soit la classification la plus vertueuse derrière la catégorie des véhicules électriques et hydrogène.

– sont éligibles à la prime à la conversion

Depuis le 1er janvier 2019, le gouvernement a mis en place une série de mesures afin de renforcer l’attractivité de la prime à la conversion, notamment auprès des ménages aux revenus les plus modestes. La prime à la conversion est une aide financière pour encourager les Français à remplacer un vieux véhicule polluant par un modèle plus récent et plus propre.

Tous les véhicules GPL sont classés Crit’air 1 et donc éligibles à la prime s’ils émettent au maximum 122gCO2/km. Ainsi, pour l’achat d’un véhicule neuf ou d’occasion GPL éligible, la prime est de 1 000 € pour un foyer imposable et jusqu’à 4 000 € pour un foyer non imposable.

En neuf, des véhicules GPL sont disponibles à partir de 10 000 € et sur le marché de l’occasion à partir de 3 500€.

Face aux nombreuses mesures contre la pollution automobile, au durcissement des règles de malus et restrictions de circulation dans les grandes villes cumulés à la forte hausse des carburants : le GPL est une réponse environnementale et économique accessible dès aujourd’hui au plus grand nombre.

Source : cfbp.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *