Chauffage d’appoint gaz vs électrique

Un chauffage d’appoint intervient principalement en complément d’un système de chauffage principal. Utilisé occasionnellement, un chauffage d’appoint est souvent aisément transportable. Il peut, par ailleurs, fonctionner au gaz ou à l’électricité. Ensemble, faisons le point.

Qu’elles sont les utilisations d’un chauffage d’appoint ?

Ces chauffages ont tous l’avantage de chauffer rapidement un environnement non raccordé au système central ou à un générateur. Légers et transportables, il peuvent vous accompagner partout.

Les principales utilisations des chauffages d’appoint sont :

  • une baisse exceptionnelle des températures : ces baissent sont trop exceptionnelles et pas assez longues pour que vous revoyez entièrement votre système de chauffage central. Un chauffage d’appoint est donc un excellent compromis pour faire face à ces situations.
  • l’absence de chauffage dans certaines pièces : un chauffage d’appoint peut aisément chauffer des petites surfaces (un studio, un garage, une salle de bain…).

Les différents chauffages d’appoint

Les modèles alimentés par l’électricité

Le chauffage d’appoint électrique est le plus utilisé en France, principalement parce qu’il est très simple et propose un prix d’achat abordable. Il en existe 4 types :

  • chauffage soufflant : produit de la chaleur dès sa mise en route, peut être fixé au mur ou transporté où l’on veut. Ce modèle consomme beaucoup d’électricité. Idéal pour des petites surfaces (25m² en moyenne) et des utilisations courtes.
  • convecteur électrique : chauffe rapidement, est équipé d’un thermostat. La chaleur diffusée n’est pas très homogène, assèche l’air s’il n’est pas équipé d’un dispositif soufflant. Idéal pour des petites surfaces sous plafond bas. Importante consommation d’électricité.
  • radiateur à bain d’huile : chauffe rapidement, est équipé d’un thermostat et continue de chauffer lorsqu’il ne fonctionne plus. Idéal dans un salon, une chambre ou un bureau.
  • radiateur rayonnant : confort thermique plus doux et plus homogène. Idéal dans de petites pièces.

Les avantages et les inconvénients :

  • appareil moins cher que la version gaz, mais l’énergie électrique est plus cher,
  • pas de nécessité d’aller chercher une bouteille de gaz,
  • ne doit pas être utilisé sur une période prolongée, autrement la facture aussi va chauffer !

Les modèles alimentés par des bouteilles de gaz

Il existe 3 types de chauffage d’appoint au gaz à utiliser en intérieur :

  • chauffage à catalyse : grande autonomie, diffuse la chaleur de façon homogène dans la pièce, fonctionne sans flamme (donc pas d’émission de monoxyde de carbone). Idéal pour une pièce peu aérée.
  • chauffage infrableu : chauffe instantanément, bonne répartition de la chaleur, produit des flammes bleues. Appareil à faire entretenir par un professionnel. Un détecteur de monoxyde de carbone à proximité est essentielle.
  • chauffage infrarouge : chaleur douce et homogène, n’assèche pas l’air. Modèle plus confortable en cas de problèmes respiratoires, d’allergies…

A savoir : pour chauffer une pièce correctement isolée, il faut compter environ 100 watts par m².

Les avantages et les inconvénients :

  • appareil souvent plus cher que la version électrique mais compensé par le prix moins cher du gaz,
  • alimenté par des bouteilles de gaz (6kg, 10kg ou 13kg) avec une consommation moyenne de 250gr de gaz/heure de fonctionnement. Suivant le modèle et de la puissance demandée, un chauffage d’appoint alimenté par une bouteille de 10kg peut chauffer 40h en moyenne.
  • une ventilation minimum est indispensable compte tenu des émissions de CO2 de ce type d’appareil.
  • appareil ne nécessitant pas d’être relié au réseau électrique pour fonctionner,
  • peut assécher l’air de la pièce, mais un simple humidificateur d’air peut améliorer cela.

Comment faire des économies d’énergie ?

Les caractéristiques pour choisir un chauffage d’appoint économique :

  • Sélectionnez un chauffage dont les matériaux emmagasinent la chaleur et la restituent même à l’arrêt pour que la pièce reste chaude plus longtemps.
  • Préférez un chauffage avec thermostat intégré pour qu’il se régule quand la pièce à atteint la température demandée.
  • Choisissez sa puissance en fonction de la pièce qu’il doit chauffer et ainsi ne pas gaspiller de l’énergie.

Parce que la meilleure solution reste la qualité de votre isolation (toit, façade, fenêtre ou sol) pour diminuer immédiatement et durablement vos consommations énergétiques, VITOGAZ FRANCE vous propose un accompagnement et une aide financière (éco-prime VITOZECO) pour payer moins cher vos travaux de rénovation énergétique.

Simulez vos économies d’énergie et découvrez en quelques clics le montant de votre éco-prime sur notre site vitogaz.com.

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *