Fonctionnement des véhicules GPL

Le fonctionnement des véhicules GPL vous intrigue. De plus en plus présents dans l’actualité, des automobilistes roulent au GPL-c et payent leur plein beaucoup moins cher que vous. Comment cela fonctionne ?

Les véhicules GPL (Gaz de Pétrole Liquéfié) ou LPG (Liquefied Petroleum Gas) en anglais, sont alimentés par le carburant “GPL-c” (GPL carburant). La différence de fonctionnement entre les véhicules GPL et essence, est au niveau de l’alimentation du moteur. Dans le cas d’une voiture GPL, on parle d’un moteur bicarburation.

Le moteur bicarburation des véhicules GPL

Par un moteur bicarburation, on entend un moteur alimenté par deux carburants. Ici le carburant essence et le carburant GPL-c. Un véhicule GPL peut donc passer d’un carburant à un autre, selon la réserve d’énergie et le choix du conducteur.

Les moteurs bicarburation peuvent être alimentés de deux façons : en injection gazeuse ou en injection liquide.

L’injection gazeuse

Pour un moteur bicarburation essence/GPL, il s’agira de doubler le système d’alimentation avec les éléments suivants :

  • un réservoir GPL avec soupape de sécurité,
  • un orifice de remplissage spécifique avec clapet,
  • des canalisations GPL,
  • des injecteurs ou un rail d’injecteurs spécifiques,
  • un second calculateur électronique GPL récupérant les informations des capteurs déjà en place pour gérer le débit de GPL,
  • un système vaporisateur détendeur qui transforme le GPL liquide en GPL gazeux grâce aux calories récupérées dans le liquide de refroidissement moteur,
  • un commutateur de carburant et une jauge GPL.

Le GPL-c est injecté sous forme de gaz dans le moteur et simultanément dans tous les cylindres, par des capsules à dépression ou des buses. Le vaporisateur réchauffé par le liquide de refroidissement envoie du carburant GPL-c sous pression vers la distribution, qui répartit le gaz de façon équitable entre chaque cylindre. Le démarrage du véhicule se fera donc à l’essence, dans l’attente que le moteur se réchauffe pour passer au GPL-c.

L’injection liquide

indirecte

Ici aussi le système d’alimentation est doublé. Seul le vaporisateur détendeur ne sera pas utilisé et il faudra adapter les injecteurs, le calculateur et leurs débits au GPL liquide.

La bicarburation à injection liquide indirecte possède sa propre pompe intégrée au réservoir, ainsi qu’un régulateur de pression avec un circuit de retour. Ainsi on peut démarrer directement avec le GPL-c.

directe

Ici, un bouton sur le tableau de bord (sélecteur) permet de choisir son carburant. Dans le cas du GPL-c, il remplace l’essence en phase liquide à partir du sélecteur. Ainsi, on réutilise la pompe haute pression et les injecteurs directs du moteur d’origine. Par ce système, il est également possible de démarrer avec du GPL-c.

Carburant GPL

Carburant moins cher, parkings gratuits, éligibles à la vignette Crit’Air1… Les véhicules GPL présentent de nombreux avantages pour le porte-monnaie mais aussi pour l’environnement.

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *