Pourquoi embêtera-t-on les chaudières fioul neuves en 2022 ?

Avec l’interdiction d’acheter des chaudières fioul neuves à partir de janvier 2022, vous vous demandez pourquoi tout ce tapage autour de cette énergie ? Et qu’est-ce que vous ferez quand votre chaudière vous lâchera après 2022 ? Revoyons ensemble le comment du pourquoi.

Fin des chaudières fioul neuves

Annoncé par le gouvernement en juillet 2020, les chaudières fioul neuves ne seront plus disponibles à l’achat à partir de janvier 2022. Il faudra alors s’équiper d’un système de chauffage ou de production d’eau chaude qui ne consomme ni fioul ni charbon.

Pourquoi cette décision envers le fioul ?

Afin de lutter contre le réchauffement climatique, la France ambitionne un objectif de 0 émission nette de CO2 d’ici 2050.

Le fioul, bien qu’utile en son temps, révèle aujourd’hui des caractéristiques à risques sur le plan :

  • environnemental : le fioul est une énergie fortement émettrice de dioxyde de carbone (CO2), un des gaz responsable du réchauffement climatique. Pour exemple, chauffer une maison de 100m² au fioul pendant 1 an équivaut aux émissions de CO2 de 50 000km réalisés en voiture.
  • de la santé : le chauffage au fioul altère la qualité de l’air intérieure et extérieure par l’émission de particules fines (PM10 et PM2,5, oxyde de soufre, dioxyde d’azote…) reconnues dangereuses pour la santé.

Par ailleurs, comparé aux nouvelles solutions présentes sur le marché grâce aux évolutions technologiques, le fioul devient moins rentable :

  • son prix est lié au cours du pétrole et peut fortement varier d’un mois à l’autre.
  • le coût mensuel d’un système de chauffage au fioul pour une maison de 100m² notée “D” au DPE (Diagnostic de Performance Énergétique), est d’environ 150€/mois ; contre 80€ pour une pompe à chaleur.
  • la facture d’énergie peut être réduite de 50% en changeant pour une pompe à chaleur hybride, une chaudière gaz à Très Haute Performance Énergétique…

Avec environ 3,5 millions de logements chauffés au fioul en France, le secteur du bâtiment est responsable d’1/4 des émissions de carbone. Pour atteindre son ambitieux objectif, le gouvernement agit et accompagne les ménages dans leur transition énergétique.

Des primes pour passer à une énergie plus respectueuse

Afin d’aider les foyers à renouveler leur système de chauffage et de production d’eau chaude, le gouvernement a mis en place des primes. Celles-ci permettent d’accompagner financièrement l’achat d’un nouvel équipement.

MaPrimeRénov’TVA à taux réduitEco-PTZCoup de Pouce
Aide pour financer une partie des travaux d’économies d’énergie éligibles, des ménages « très modestes » et « modestes ». Passez à une TVA à 10% ou à 5,5% pour les travaux de rénovation énergétique qui y sont éligibles. Prêt bancaire au taux d’intérêt de 0% pour financer vos travaux d’économies d’énergie. Aide financière pour remplacer votre vielle chaudière (hors condensation), par un nouvel équipement plus respectueux de l’environnement.
Prime forfaitaire par poste de travaux, niveau de ressources et des gains énergétiques. Prime accordée sous conditions, pouvant aller de 780€ à 4000€ via notre Coup de Pouce ViTO.

Cumuler des primes c’est possible

Certaines des primes citées ci-dessus sont cumulables. Ainsi, votre nouvel équipement vous coûtera encore moins cher !

La prime Coup de Pouce est cumulable avec MaPrimeRénov’ et l’éco-PTZ.

En tant que fournisseur d’énergie, nous accordons la prime Coup de Pouce pour vos projets de changement de chaudière fioul, charbon ou gaz (hors condensation).

Pour en savoir plus, découvrez notre site dédié :

Vous pouvez aussi comparer le montant des primes accordées par les autres fournisseurs d’énergie ici : projet-gaz.grdf.fr.

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *