Rubis signe un accord en vue d’associer I SQUARED CAPITAL dans sa filiale RUBIS Terminal

Rubis, société française basée à Paris spécialisée dans la distribution de produits pétroliers et le stockage de produits liquides, et I Squared Capital, investisseur mondial majeur dans le domaine des infrastructures, ont signé un accord aux termes duquel I Squared Capital acquerra indirectement 45% de la participation de 99,4% détenue par Rubis dans Rubis Terminal. Cette signature fait suite à la consultation des instances représentatives du personnel et la délivrance d’un avis favorable par le comité social et économique de Rubis Terminal.

Avec 13 dépôts et une capacité de stockage de 3,5 millions de mètres cubes répartie dans 4 pays (France, Pays-Bas, Belgique et Turquie), Rubis Terminal offre à une clientèle industrielle diversifiée des infrastructures de première importance dans le stockage liquide, couvrant une large gamme de produits pétroliers, chimiques et agro-alimentaires.

Ce partenariat vient amplifier la stratégie de Rubis Terminal visant à renforcer ses positions sur ses marchés, diversifier son offre et explorer des opportunités de développement hors d’Europe.

Rubis conservera près de 55 % du capital de Rubis Terminal, qu’il contrôlera désormais conjointement avec I Squared Capital. Cette nouvelle gouvernance modifiera la méthode d’intégration de Rubis Terminal dans les comptes consolidés du Groupe, laquelle sera désormais intégrée selon la méthode de la mise en équivalence. L’équipe de direction actuelle restera en fonction.

La valeur d’entreprise de Rubis Terminal a été fixée à un milliard d’euros, soit un multiple de 11,2 fois son RBE de l’exercice 2018 (en intégrant 50 % du site d’Anvers) et le bilan de Rubis sortira de cette opération fortement désendetté.

Dans le cadre de cette opération, Rubis Terminal a obtenu un engagement irrévocable de la part de filiales de J.P. Morgan, Crédit Agricole CIB et Société Générale à l’effet d’un refinancement à hauteur d’un montant maximum de 425 millions d’euros. La réalisation de l’opération reste soumise à l’accord des autorités compétentes de la concurrence européennes et turques et à la procédure française de contrôle des investissements étrangers. Sous réserve de l’obtention de ces autorisations réglementaires et d’autres conditions usuelles, la réalisation définitive de l’opération devrait intervenir durant le premier semestre 2020.

Le communiqué de presse officiel est à retrouver sur www.rubis.fr.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *